Derniers commentaires

dommage que je ne puisse pas ...

10/08/2016 @ 17:27:37
par chantal


Vous êtes irresponsable ! A base ...

08/10/2015 @ 13:18:03
par Hiéléna


de même diagnostiquée bipolaire et prenant ...

22/05/2015 @ 19:35:30
par Sophie Moreau


etant diagnostiquée bipolaire , je trouve ...

11/04/2015 @ 20:26:48
par lopes


Bonjour Merci de toutes vos informations concernant ...

27/02/2014 @ 07:56:20
par BARON Nathalie


Calendrier

Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteur: 1

rss Syndication

Liens

 
30 Aoû 2013 - 12:00:28

les neuroleptiques diminuent l’espérance de vie

Il n’en est pas même pour les neuroleptiques. Leurs effets secondaires sont redoutables (effets extra-pyramidaux pour ceux de première génération et syndrome métabolique pour ceux de deuxième génération). Utiles en période de crise (phase d’exaltation du trouble bipolaire par exemple), leur utilisation prolongée est dangereuse. Malheureusement, beaucoup de psychiatres ont pour habitude de prolonger le traitement de crise ad vitam aeternam, soi-disant à titre préventif. D’autres psychiatres incompétents nient toute spécificité au traitement du trouble bipolaire et traitent celui-ci comme une alternance de dépression (d’où les AD) et de bouffées délirantes (d’ou les neuroleptiques). Une "tradition" associe dans une mythique clinique de la psychose une utilisation généralisée et sans mesure des neuroleptiques (quelque soit le trouble mental) enveloppée dans un charabia psychanalytique soi-disant humaniste, parce qu’elle nie toute mesure d’efficacité au motif de l’unicité du sujet (sans rire malheureusement).
L’essai clinique anglais DART-AD en double aveugle (Clive Ballard et col. Ref.1) dont les résultats ont été publiés en février 2009 dans la revue Lancet Neurology sur des malades traités pour Alzeihmer montre des résultats terrifiants à moyen terme : le taux de survie à deux ans est de 46% (vs 71% pour le groupe placebo) et à 3 ans de 30% (vs 59% pour le groupe placebo). En d’autres termes, à deux ans, un tiers des malades sont morts à cause des neuroleptiques et à 3 ans la surmortalité est proche de la moitié.
Admin · 1826 vues · Laisser un commentaire

Lien permanent vers l'article complet

http://bipolaireinfo.sosblog.fr/victimes-b1/les-neuroleptiques-diminuent-lesperance-de-vie-b1-p64.htm

Commentaires

Cet article n'a pas de Commentaire pour le moment...


Laisser un commentaire

Statut des nouveaux commentaires: Publié





Votre URL sera affichée.


Veuillez entrer le code contenu dans les images


Texte du commentaire

Options
   (Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)